les reportages

A mes débuts, de 2007 à 2009, j’ai réalisé des photos au nid. Chose que je ne pratique plus suite aux conseils d’un ami ornithologue, Michel, que je remercie. En effet, cette pratique risque de déranger à tel point que les adultes abandonnent la nichée. De plus, un prédateur pourrait suivre nos traces et dévaster le nid. Pour finir, il existe déjà de nombreuses photos prises au nid et les adultes, occupés à nourrir leurs petits, prennent moins soin de leur plumage. Ce qui les rend moins “photogéniques”. Heureusement, pour les nichées que j’ai suivies, aucun incident n’est survenu. MERCI à tous ces oiseaux!

le lézard des murailles

le cincle plongeur

le faucon pélerin

le troglodyte mignon

le pic épeiche

la grive musicienne